Le formateur SEO : un spécialiste du référencement naturel

Le 1er site que j'ai référencé aurait fêté ses 10 ans s'il était toujours en ligne... Aujourd'hui, j'ai vu défilé des milliers de positions, de résultats, de snippets (rich ou pas), d'updates des algorithmes, de sites Internet, de techniques en tout genre... Tout ce savoir, ces expériences, ce passif, je le met à disposition de celles et ceux qui souhaitent s'engager dans une démarche d'apprentissage.

Ce partage je le fais de plusieurs façons :

  • Informellement : lorsque je rencontre des personnes réceptives à ces sujets et intéressées.
  • Professionnellement : lors de formations professionnels ou d'interventions en tant qu'enseignant vacataire à l'université.
  • Bénévolement : dans le cadre associatif ou auprès de structures de l'Economie Sociale et Solidaire.

Une spécialisation proche du travail d'un artisan

Pour moi faire du SEO, se rapproche du travail artisanal. En fonction des cas des choix doivent être fait, mais ceux qui ont le plus portés leurs fruits lors de mon expérience, ce sont ceux qui ont été fait à la manière d'un orfèvre, lorsque la rigueur rencontrait la technicité et la patience. Qu'il s'agisse de choisir l'ancre d'un seul lien externe, à la sélection de mots-clés devant faire partie d'un texte, ou bien encore l'organisation de silos en interne... J'ai pu passer plusieurs heures sur un seul de ces choix. Certains vous diront que c'est une perte de temps, pour moi c'était un travail minutieux issu d'une vision acquise par la pratique. Le résultat ? Le positionnement de pages pouvant paraître plus faibles, mais qui s'avéraient plus fortes, renforcées par ces détails qui font la différence.

Le partage une valeur à laquelle je tiens

Dès le début, alors que j'apprenais moi-même, j'ai voulu partagé le peu que je savais via un blog. J'en ai eu plusieurs en fonction des périodes et de mes évolutions personnelles, autour des sujets qui m'attiraient : SEO, graphisme, développement Web, domaining, etc. Ces blogs m'ont permis de diffuser des contenus autour d'astuces, de tests que j'avais pu faire, de diffuser des guides, notamment un guide eCommerce d'une centaine de page qui a été téléchargé plusieurs milliers de fois. Des astuces Facebook à l'époque où le partage de vidéos débutait sur la plateforme et où le player n'était pas encore intégré. Des scripts, étant en lien ou non avec le monde du référencement : analyseur de formulaire en javascript, débogueur de spin, gestionnaire de netlinking, etc.

Aujourd'hui de ces blogs il ne reste que quelques articles qu'on peut retrouver dans les archives de ce sous-domaine et quelques traces sur Archive.org. Il en reste également toute l'expérience que j'ai pu en tirer et les connaissances que j'ai pu faire par ce biais.

Depuis que j'ai l'occasion avec des étudiants, et des personnes en reconversion professionnelle, je les encourage toujours à pratiquer et à diffuser modestement ce qu'ils estiment pouvoir profiter aux autres.